top of page
  • TECNIGEL

Comment choisir la bonne pompe à chaleur idéale pour votre maison ?

Dernière mise à jour : 10 mai 2023

Depuis le début de la crise énergétique, pas mal de gens se sont tournés vers des techniques autres que celles utilisées habituellement dans nos régions, comme les chaudières gaz, le fioul, les poêles à pellets, les cassettes à bois et autres. La production de chaleur grâce aux pompes à chaleur est alors une alternative intéressante. TECNIGEL vous invite à parcourir les différentes catégories de pompes à chaleur pour vous aider à faire votre choix.


installation pompe à chaleur

S’y retrouver parmi les différentes pompes à chaleur


Il existe plusieurs types de pompes à chaleur (ou PAC). À savoir :

· les PAC sol/eau et eau/eau ;

· les PAC air/eau et air/air ;

· les boilers thermodynamiques.

Les PAC sol/eau et eau/eau sont celles dont le COP (coefficient de performance) est le plus stable, puisque la source d’énergie primaire est également la plus stable (température). Par contre, le coût d’installation de ces deux types de PAC est quant à lui assez onéreux ! Dans la suite de cet article, nous allons donc nous concentrer sur les PAC air/eau et air/air.

Ces deux PAC puisent leur énergie dans l’air. Jusqu’à 75% de l’énergie provient de l’air, le reste (25%) étant consommé en électricité.


La pompe à chaleur air/eau : fonctionnement et particularités


La PAC air/eau, via un échangeur, va chauffer de l’eau qui pourra circuler soit dans des radiateurs, soit dans des boucles de tuyaux dans le sol.

Dans le cas d’un chauffage par le sol, la température de l’eau produite ne doit pas dépasser 45° à 50°c. On parle alors de PAC basse température. Si par-contre il faut utiliser les radiateurs d’une ancienne installation de chauffage, le point d’attention sera la température de l’eau au départ de la PAC, qui devra être supérieur à 55°, voire même à 70°c. On parle alors de PAC haute température. Et dans ce cas, il faut faire la part des choses. En effet, cette dernière est parfois plus gourmande en énergie, car équipée souvent de résistances électriques qui sont là pour compenser en cas de forte baisse de la température d’air extérieure. Le compresseur peut donc avoir plus de mal à produire l’énergie nécessaire pour arriver au résultat.


La pompe à chaleur air/air : fonctionnement et particularités


La PAC air/air, fonctionne sur le même principe, mais va fournir la chaleur au moyen d’unité(s) intérieure(s) (évaporateurs) sous la forme d’une pulsion d’air.

Cette PAC offre un avantage non négligeable par rapport à la PAC air/eau, c’est qu’elle vous offre la possibilité de rafraichir les pièces. On parle alors de climatisation. Ce type de PAC a un coefficient de performance relativement élevé pour certaines et peut vous restituer pas mal de kW, même jusqu’à des températures extérieures allant jusqu’à -15°c.

La commande et les réglages au degré près se font via une télécommande qui vous permet de passer du chaud au froid et de la simple ventilation à la position déshumidification. Au vu de l’augmentation des températures en été, il est fort à parier que la demande de ce genre d’appareils suive une tendance à la hausse.


Comment choisir entre une PAC air/eau et une PAC air/air ?

Le choix de l’une ou de l’autre dépendra de plusieurs facteurs :

· la disposition des lieux ;

· le degré de confort désiré ;

· le budget ;

· le type d’utilisation ;

· la difficulté d’installation ;

· le prix d’installation.


Pour être certain de ne pas se tromper, il faut toujours faire appel à un professionnel, en demandant un devis souvent gratuit. Celui-ci pourra vous guider et vous aider à faire le bon choix.


TECNIGEL est bien évidemment à votre disposition pour ce faire ! Profitez de notre expérience en nous appelant, nous nous ferons un plaisir de vous aider.



257 vues0 commentaire
bottom of page